imprimer la page envoyer un lien vers la page chercher
Accueil

L'expertise d’un réseau interrégional au service des politiques éducatives

REJOIGNEZ NOUS SUR FACEBOOK

Contactez-nous, renseignez-vous, suivez notre actualité BAFA - BAFD sur notre page facebook


Communiqué de LE&C Grand Sud


Moins d’un an après les attentats des 7, 8 et 9 janvier 2015, barbarie et obscurantisme viennent à nouveau de frapper nombre de nos concitoyens. A travers eux, ce sont les fondements mêmes de notre République qui étaient visés, à travers eux… chacun d’entre nous.

Si en janvier nous étions « Charlie », en novembre nous  sommes « Paris »… avec force, solidaires des victimes, de leurs familles et des symboles qu’ils ont eu le malheur de représenter aux yeux de ceux qui ont perpétré ces actes. Mais déplorer ne suffira pas, les enjeux auxquels nous sommes confrontés se situent à une toute autre échelle.

Depuis le 11 septembre, 14 ans de guerre contre le terrorisme n’ont eu raison de l’hydre. Al-Qaïda à peine ébranlé, d’autres courants ou mouvements ont pris sa succession. Le terrorisme n’a jamais cessé et touche régulièrement de nombreux autres peuples. Ne serait-ce qu’en l’espace de quelques jours, Beyrouth, Bagdad, Yola, Kano, Bamako… ont essuyé des attaques comparables. Les médias s’en sont peu fait l’écho. La distance atténue-t-elle la gravité d’une barbarie ordinaire pourtant si similaire tant dans ses causes que ses effets à ce que nous venons de vivre ? Outre nos politiques étrangères, ce n’est plus ce que nous faisons ou même pensons qui est seulement visé, mais ce que nous sommes.

Ces actes odieux nous rappellent, si besoin en était, que le monde dans lequel nous vivons est interconnecté. Ce qui se passe en un lieu a des effets en tous autres… Agir local et ponctuel face à un problème global et inscrit dans le temps long, ne peut être la seule réponse. L’histoire ne manquera sans doute pas de nous le rappeler. Alors que faire ?

L’émergence de ces mouvements coïncide avec le retour des fondamentalismes religieux, la pleine maturité du consumérisme et l’individualisme de nos sociétés qui accordent plus de place à l’économie qu’à l’humain.

Frapper ceux qui commettent ou commanditent de telles atrocités ? Sans doute. Traduire autant de coupables que l’on pourra arrêter en justice ? Certainement. Fermer les frontières, attenter aux libertés fondamentales, ériger des murs de barbelés entre les hommes, nous recroqueviller sur nous-mêmes, indifférents à la misère du « monde extérieur » ? C’est le piège dans lequel certaines sirènes, là-bas ou ici, voudraient nous voir tomber. Et peut-être l’une des causes du problème…

Ne nous trompons pas de cible, dans une humanité irrémédiablement vouée au mélange des cultures, notre véritable ennemi n’est pas l’autre mais l’obscurantisme, le dogmatisme et l’intolérance. Si certains extrémismes peuvent naître de l’autre côté de nos frontières, souvent avec notre duplicité à chaque fois que l’on place nos « coopérations économiques » au-dessus des valeurs que nous sommes censés défendre, nous avons aussi et nous le savons bien, la capacité de les enfanter en notre sein.

Plus que jamais, il nous appartient d’être fermes dans la défense de ce qui fait sens commun, promouvoir ce qui nous rassemble au détriment de ce qui nous divise. Le « relativisme culturel » et les « accommodements raisonnables » ont montré leurs limites. Il appartient à chacun d’entre nous, ici et maintenant, d’être intransigeant dans le combat contre les inégalités hommes-femmes, l’homophobie, le racisme… qui constituent à la fois le terreau et le fond de commerce des extrémismes de tous bords, et qui gangrènent chaque jour un peu plus, insidieusement, notre République.

Prenant la mesure des enjeux, LE&C Grand Sud a pris la décision de marquer profondément ses projets et ses actions du sceau de ces objectifs.

Il s’agira notamment dès 2016 et au travers d’un plan d’action pluriannuel de :

Poursuivre le travail sur notre projet éducatif,

  • Former et mobiliser l’ensemble de nos équipes sur les valeurs du pacte républicain et leurs déclinaisons sur nos structures,

  • Susciter débats et échanges avec les publics, en cherchant à développer l’esprit critique et le principe de penser par soi-même,

  • Sensibiliser l’ensemble de nos partenaires sur ces questions,

  • Aborder ces sujets de manière systématique sur l’ensemble des actions de formation volontaires ou professionnelles dispensées…

  • Envisager avec les partenaires sociaux un Accord « Laïcité » avec une consultation de l’ensemble de ses salariés…

Alors que nous avons rendez-vous avec l’histoire, LE&C Grand Sud appelle tout un chacun à combattre extrémismes et intolérances, d’où qu’ils viennent, à promouvoir les valeurs de démocratie et de laïcité, seules de nature à permettre à l’humanité de se bâtir un destin commun.

Toulouse, le 23 novembre 2015

 

 

 

Le réseau Loisirs Education & Citoyenneté est composé d’associations locales et territoriales des régions du Grand Sud, qui œuvrent au quotidien dans les champs des politiques éducatives, de la formation de l’individu, des loisirs et de la culture.

Ce réseau d’éducation populaire intervient dans une fin de démocratisation de l'accès aux savoirs, de diffusion de la connaissance au plus grand nombre, de formation de citoyens actifs et responsables par une pédagogie adaptée favorisant la créativité.

Loisirs Éducation & Citoyenneté
Grand Sud
7 rue Mesplé
31100 TOULOUSE
Tel : 05 62 87 43 43
Fax : 05 62 87 43 44
Nous contacter
Plan d'accès